ENTREZ VOS MOTS CLES

… (Silence consterné de l’autre côté de l’ordinateur)

« Dis donc, ils se moqueraient pas un peu de nous, la Malakfamily ? 2 mois qu’ils se tournent les pouces en tournant autour du monde, et ce n’est que maintenant qu’ils sont en vacances ? On croit rêver ! » 

Et bien oui, aussi fou que cela paraisse, on est « en tour du monde » depuis 2 mois, et ces 10 premiers jours à Bali étaient de vraies vacances, très attendues.

 

Pourquoi Bali, c’est les vacances :

1- parce qu’après la Malaisie, où nous avions surtout arpenté des villes – belles mais bruyantes, polluées, et très peuplées, nous avions vraiment besoin de nature

2- parce que les vacances, c’est être avec les gens qu’on aime. Et qu’à Bali, on a retrouvé Julie, la sœur de Marco, Julien son amoureux, et Quentin et Rémi les petits cousins. Et ça c’était trop bien.

3- parce qu’en plus de nous retrouver, les Jujus ont pris en main une grande partie de l’organisation du séjour (pour les connaisseurs, un trajet Canggu / Munduk / Lovina Beach / Candi Dasa). Et ça nous a beaucoup reposés !

4- parce qu’on n’a jamais aussi peu cuisiné depuis le début de notre voyage ; les repas sont tellement peu chers à Bali dans les petits warungs qu’on a arrêté le régime « spaghettis – sauce tomate – oignons (et ciboulette quand c’est la fête) qu’on avait depuis 2 mois

5- parce que c’étaient les vacances de la Toussaint en France après tout… et parce que travailler les propositions relatives ou les probabilités pendant que les petits cousins sautent dans la piscine, c’était trop dur. Alors on a fermé les cahiers sans culpabiliser et on a profité!

6- parce qu’on a vu des paysages sublimes, de ceux auxquels on rêve au beau milieu de l’automne, sur le périph embouteillé, quand on a envie de vacances lointaines… 

 

Et avant, au siècle dernier, on envoyait quoi aux gens qu’on aimait? Des cartes postales ! Alors on vous a préparé une gazette 100% cartes postales. A vous de choisir celle que vous auriez aimé recevoir 😉

La carte postale « couchers de soleil »

Chaleur, douceur, couleurs…

le soleil à Bali a le goût du bonheur, et nous en profitons à toute heure.

Baisers émerveillés !

 

La carte  « temples balinais » #zénitude

Quelle surprise à Bali de découvrir dans chaque maison, à chaque coin de rue, sur chaque chemin, de ravissants petits autels ou des temples majestueux . Les femmes fabriquent chaque matin des offrandes toutes simples, colorées et fleuries, et on croise régulièrement des processions d’hommes portant les fameux masques des « barongs ». L’île tout entière respire la spiritualité. De retour à Paris, on organise une grande soirée méditation!
Baisers apaisés

 

La carte  « sea, sun and surf »

 

Salut, ça farte à Chartes? On est à Canggu, ZE plage des surfeurs branchés. Comme prévu, les waves sont dingues ! On a tous taquiné la planche, même les plus petits, trop classe. Caroline est montée du premier coup, c’est ça le talent… ou plutôt ou la chance de la débutante… (ca-ssée!!  ). Bisous les loulous

La Malakfamily de Bali

 

La carte  « villa de rêve »

Hello les Parigots,

Ok, on est des backpackers un peu « roots » et on adore dénicher les hébergements les moins chers du monde, tant pis si c’est une guesthouse dans son jus, mais franchement, le luxe ça a du bon ! Et à Bali, on est largement en-dessous de notre budget tout en logeant en plein dans les pages « Luxe » de Maisons & Déco. Le rêve !

Baisers upgradés

PS : (Rassurant : les enfants parlent tout de même toujours de notre 75m2 dans le 9-2 avec des étoiles dans les yeux 😉

 

La carte  « flore locale »

Quel festival de fleurs, elles sont partout ; dans les jardins, sur les offrandes, derrière les oreilles des hommes ou dans les cheveux des femmes. Un vrai coup de coeur pour la fleur de frangipanier (à gauche) , la préférée de Quentin, Rémi et Suzie! Et en plus elle nous fait penser à la galette des rois, hmmm… On va peut-être enfin se mettre au jardinage!

Bises conquises

 

La carte « priceless»

(copyright Tonton Julien!)

Moment inoubliable à Lovina Beach, où Suzie a réalisé son rêve. Sur notre petite pirogue nous avons navigué au milieu de dizaines de dauphins qui nageaient en escadron. On a même eu une jolie pirouette en 360 juste sous nos yeux. On n’était pas les seuls sur l’eau, mais on a profité à fond de ce spectacle fantastique ! Personne n’a regretté le réveil aux aurores. Et les cousins de Flipper, ils sont quand même mieux ici que dans un Marineland…

Bises depuis le Grand Bleu

 

Les infos en vrac 

La couleur : blanc. Celui du panache qui sort sans discontinuer du cratère du Mont Agung depuis maintenant 2 mois. Nous avons observé ce volcan-dieu de loin, rassurés par le niveau d’alerte en baisse. Le risque d’éruption ne semble plus imminent, le périmètre interdit par sécurité a été diminué et les premiers habitants évacués commencent à regagner leurs maisons. Ouf !

Au milieu, le petit panache de fumée qui sort du cratère

La bonne surprise : nous sommes en « low season », ce qui veut dire moins de touristes car risque de pluie. Et avec la menace d’éruption, de très nombreux visiteurs ont annulé leurs vacances. Résultat : une fréquentation en baisse de 40%, et une Malakfamily + une AngletFamily très tranquilles sur la côte Nord et la côte Est. A Candi Dosa, nous étions même seuls dans notre petit hôtel ! Bon, sur le grosses plages ou dans les endroits très connus comme le temple Tanah Lot, il fallait quand même slalomer entre les Australiens et les Allemands !

 

La mauvaise surprise : nous avons découvert que Bali est une île très très… sale. Derrière les sublimes paysages de carte postale, on a très souvent des montagnes de déchets, et nous avons plusieurs fois renoncé à nous baigner dans une mer gâchée par des dizaines de sacs plastiques, ou été contraints de slalomer sur la plage entre les canettes, les emballages de bonbons et autres bouchons de bouteille d’eau. Est-ce le côté obscur du tourisme de masse qui s’est développé sur l’île ? ou les Balinais qui ne se rendent pas compte qu’ils polluent leurs rivières en y déversant leurs déchets (vu en vrai) ? En tout cas c’est le vrai challenge de cette île (et de toute l’Indonésie d’après ce que nous avons lu) dans les années à venir…

Sur la route entre notre guesthouse et la plage d’Echo Bay à Canggu. Et chaque cours d’eau est une poubelle…

 

En bonus : la soirée diapo « photos de vacances »

Surfing Family !
 

On a quand même un peu bossé : cours de géologie sur les volcans en passant devant Agung. Même Rémi -4 ans- sait maintenant différencier l’effusif de l’explosif !
Dans le jardin botanique près de Pura Ulun Bratan
Il paraît qu’il y a des dauphins à Lovina Beach… mais chut, c’est un secret !

Next step ?

Pendant nos 4 prochaines semaines en Indonésie, notre programme est simple : ne pas trop bouger, recommencer à étudier, faire des balades dans les rizières et… grimper un volcan (mais pas Agung évidemment). Tout ça si la météo est assez clémente, à suivre. On entre dans la saison des pluies, en espérant que l’automne ne soit pas trop gris dans l’hexagone

Bonne reprise les cousins, on pensera à vous à chaque nasi goreng ! Et bises à tous, vivent les (vraies) cartes postales 😉

 

share
tita vonvon
novembre 14, 2017 at 16:47 Répondre

les bouteilles en moins ce serait parfait.tres tres belles photos.tout celà fait rever.
Noubliez pas de récupérer les bouchons de bouteilles.plein de poutous de Tita

Danièle et Jean-Louis Coquin
novembre 15, 2017 at 10:16 Répondre

oui, c’est bien les vacances, même en voyage !!!
Nous, on appelait ça nos « petits paradis » : sable, plage, mer ou lac et surtout quelques jours au même endroit;
Profitez bien, l’Indonésie, c’est fantastique, Perrine y a passé un an (ASF à Yogja).
On vous embrasse.

Awa
novembre 15, 2017 at 10:18 Répondre

Toppissime !!! Je vous lis avec délectation. J’attends de vos nouvelles comme un feuilleton 😊 bises à vous tous et continuez à vous et nous régaler…
Awa

Mamou
novembre 15, 2017 at 10:49 Répondre

Du Laos ,pays de senteurs et saveurs j’admire vos magnifiques cartes postales en espérant vous en proposer d’aussi belles de la jungle luxuriante d’ici et des temples d’Ankor bientôt. Je suis près de vous mes chéris !

Mayette des îles
novembre 15, 2017 at 11:02 Répondre

Moi j’opte pour la carte postale de Caro qui surfe et fais un tube, dans une eau splendide… il vous en reste ? ou sinon les 4 prochaines semaines devraient permettre d’arranger tout ca…
Ca me rappelle un tube, mais sans planche, et assez involontaire sur une plage de sable noir… non loin du Taharaa à Tahiti….. on peut poster des photos nous aussi ???
Bises à tous

stéphanie
novembre 15, 2017 at 11:20 Répondre

ca donne tellement envie….j’ai adoré Bali mais je confirme que c’est sale. Attention au soleil qui tape fort

Jean Mich d'Echo Beach
novembre 15, 2017 at 13:50

En effet Rémi a épaté Papy et Mamie en comparant sa tartine croquée à un volcan avec cratère et chambre magmatique! Merci Jamy et Fred! Quentin a lui fait son exposé avec photos devant sa classe. Les tableaux « fleur de frangipanier » sont accrochés au dessus de leurs lits, et ils s’endorment en pensant à tous les bons moments passés là-bas, ensemble…et nous aussi! Bisous la family!

gay-guichardaz
novembre 15, 2017 at 19:27 Répondre

c’est vraiment un plaisir de vous lire!
très chic les cartes postales du siècle passé.
Merci
va le meilleur pour vous tous
Fabienne

Madine
novembre 16, 2017 at 17:42 Répondre

Magnifiques, ces cartes postales qui ne traînent pas dans le sac ou dans les boites à lettres des hôtels!!
Moi qui suis du siècle passé, j’ai particulièrement aimé la zenitude, les fleurs et les villas de rêve…
Vous allez être au top pour nos retrouvailles à Mandalay, eT j’espère que vous savez tout sur les techniques de massage !
Profitez bien!

Noelle et Philippe D.
novembre 17, 2017 at 19:57 Répondre

Merci, merci pour ces merveilleuses « cartes postales » de vraies vacances cool cool, dans ces paysages de rêve, tout en harmonie et en douceur…

Contents pour tous que le Mt Agung se soit « calmé » et que vous ayez pu profiter en famille et en toute tranquillité de la vie balinaise, tout en délicatesse et en raffinement.

Ah ! la fleur de Frangipanier, parure de charme, petit « bijou » au parfum envoûtant, qui nous a conquis
également…

Bonne continuation en Indonésie ! On attend la suite avec impatience !

Affectueusement à vous cinq. NOEPHI

iban
novembre 29, 2017 at 23:14 Répondre

On voudrait trop être à la plage comme vous!!!!!!!
Le froid arrive, et même la neige demain ils disent.

Salut les Malakids, dites nous si vous voyez des animaux encore

Benny
novembre 30, 2017 at 21:38 Répondre

Wahou, le beau voyage continue… ça nous rappelle plein de souvenirs Bali, un de mes plus beaux voyages (beauté du paysage, gentillesse des habitants, nourriture excellente, spiritualités variées vivant en parfaite harmonie…). Merci pour ces récits qui nous offrent une petite déconnexion dans notre rythme (trop) effréné même si le temps de prendre le temps de les lire, l’actualité est déjà dépassée (éruption du volcan depuis !) 😉
Profitez bien gros bisous de nous 4

ARTICLE SUIVANT

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.