ENTREZ VOS MOTS CLES

On est partis à deux, pour se faire une petite virée dans la mer, en face de notre cabane en bambou, sur l’île de Gili Meno. Au début, en partant de notre plage, c’était dur parce qu’il n’y avait quasi pas d’eau et beaucoup de corail mort. On avait un peu peur de se râper dessus. Il y a une légende balinaise qui dit que le corail repousse sous la peau, brrrr…

 

L’eau est encore plus chaude que la piscine de Châtillon, un délice ! On avance, Caro avec des palmes et Lucas à la force de ses mollets. Après quelques minutes, les premiers coraux multicolores apparaissent, il y en a des bleus, des verts, des roses et des violets, certains ressemblent à des éponges, d’autres sont en forme de chou-fleur, il existe même de très jolis branchages à l’extrémité orangée, un vrai carnaval sous-marin ! Et là, au milieu de cette jungle aquatique, picorant les coraux, des poissons partout ! Des touts petits aux reflets argentés, qui nous entourent par centaines en frémissant, des gros poissons-vaches qui avancent tranquille pèpère, des tout ronds aux rayures jaunes et bleues, des petits rouges, des zambres cornus – comme celui de Nemo !- et nos préférés, les minuscules bleus fluo qui pétillent tout au fond de l’eau. On passe une bonne demi-heure au milieu de ce petit paradis, en se laissant porter par le courant. Il est fort d’ailleurs le courant ce matin. Alors on se dit qu’il faut rentrer. Caroline vérifie que la courroie de l’appareil photo est bien attachée, et là, sous nos pieds, elle la voit… elle est là… (non, pas Karaba) : une énorme tortue !! Lucas ne peut pas s’empêcher de crier de joie dans l’eau.

 

Elle est magnifique, toute ronde, toute tranquille, juste en-dessous de nous. Sa carapace est légèrement bombée, noire avec des quadrillages et des taches jaunes. Elle prend son temps, elle grignote une algue, elle passe agilement entre les coraux. Elle nous a vus mais elle n’a pas du tout peur de nous, comme si elle voulait qu’on l’accompagne. Elle évolue au niveau des coraux. Elle ralentit, elle remonte un peu, et comme il n’y a pas beaucoup de fond, on arrive à sa hauteur. C’est magique, on est seuls, tous les deux et on nage juste à côté d’une tortue ! On a le cœur qui bat très fort, on respire beaucoup plus vite dans le tuba…

 

La tortue avance si lentement qu’on a même le temps de faire des photos, sauf que Caroline tremble d’émotion alors elle photographie n’importe comment, on verra bien le résultat plus tard. On voit notre amie tortue de tout près, elle tourne son cou fripé et nous regarde d’un air imperturbable. On avance longtemps avec elle. Puis, l’impressionnante créature remonte tout doucement vers la surface, on remonte avec elle. Et hop, sa petite tête rigolote sort de l’eau pour attraper une grande bouffée d’air. On a sorti nos têtes aussi pour la regarder, c’était trop mignon de la voir la tête dehors. Elle replonge tout de suite et là, elle sort le turbo-nageoire et accélère d’un coup vers le large. Il y a maintenant beaucoup de fond, et tout est bleu marine autour de nous. On n’a pas envie de la laisser, mais il faut bien se quitter… On fait un dernier petit coucou à notre amie tortue, et on la regarde disparaître dans ce grand bleu.

 

On rentre vers la plage en courant pour raconter notre rencontre à Marco, Nino et Suzie, et regarder les photos. Et elles sont super, les photos ! C’était une belle journée.

Lucas (rédaction premier jet) et Caro (secrétariat de rédaction – editing)

*********

share
Tatie Julie
décembre 4, 2017 at 20:33 Répondre

J’ai lu ça aux gars, ils ont les yeux qui brillent!!!!!!

Marie
décembre 17, 2017 at 18:20 Répondre

Haaaa!!! ça me rappelle la barrière de corail en Australie. Ce monde sous-marin est un autre monde, on se sent hors du temps, hors du monde terrestre, hors de tout à vrai dire… Ca fait un peu peur au début et puis on s’habitue et surtout on hallucine de ce que l’on découvre!!

Emmanuelle C
décembre 18, 2017 at 23:01 Répondre

Fabuleuse rencontre !

ARTICLE SUIVANT

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.