ENTREZ VOS MOTS CLES

Le jour d’avant la rentrée j’ai pleuré. J’avais peur de ne pas comprendre. Le jour de la rentrée j’étais dans la classe de 12e C avec Christina de Mitsiky. Pour aller à l’école j’allais en pousse-pousse parce c’était loin. Plusieurs fois c’est papa qui a fait le pousse-pousse, il tirait la charrette et le monsieur du pousse-pousse rigolait beaucoup.

J’avais un uniforme comme tous les enfants. Pour les filles c’était une robe bleue. Un jour les enfants avaient tous un haut blanc et le bas bleu, parce qu’il y avait la chanson du drapeau mais moi j’étais restée tout en bleu.

Avant d’aller en classe il fallait être en rang et mettre la main devant pour faire un espace. Ensuite il fallait mettre les bras collés sur le corps, et après les mains derrière le dos pour entrer dans la classe. La maîtresse disait les choses en malgache mais moi je comprenais !

Ma maîtresse s’appelait Yolande, elle était très gentille. Ma classe ne ressemblait pas du tout à celle de Malakoff parce qu’il y avait des tables en bois très longues et des longs bancs. A Malakoff on a des petites tables et des petites chaises.

Sur le cahier d’écriture j’ai fait comme le modèle ; les lettres a, e, i et o en attaché. Ce sont des voyelles.

J’ai appris à dire Amen et à faire la prière. La maîtresse faisait la prière en malgache et parfois en français. Il fallait prier avant de manger, et aussi dans la cour. En fait il fallait faire beaucoup de fois la prière mais moi je ne priais pas !

Ce que j’aimais dans cette école c’était de faire du travail sur mon cahier. Et aussi de pique-niquer ensemble. Je pensais manger à la cantine avec les enfants du centre mais en fait mes parents venaient aussi et on mangeait tous par terre.

Ce que je n’aimais pas, c’était la prière. Et que tout le monde me regardait tout le temps dans la cour et me touchait les cheveux, même quand je les attachais. Et Christina m’énervait parce que dans la classe elle me faisait des guilis et m’embêtait. Le dernier jour, j’ai donné des bonbons aux autres élèves ils étaient très contents. La maîtresse en a pris un mais finalement elle ne l’a pas mangé parce qu’elle me l’a donné. Je l’ai mangé dans le pousse-pousse.

Au centre Mitsiky j’avais plein de grandes sœurs parce que toutes les grandes filles s’occupaient de moi et me faisaient des câlins. Une fois elles m’ont fait des tresses, et à maman et Lucas aussi.

Le dernier jour tous les enfants pleuraient, et mes parents aussi, ça m’a fait bizarre. Les enfants nous ont donné des souvenirs, c’était très gentil.

 

Des filles du centre le jour de la rentrée
Moi dans le pousse-pousse avec Mamitiana et Christina
Mon billet de classe
Quand on se met en rang devant la maîtresse
Le midi on mange tous ensemble par terre
A la récré
Ma salle de classe
Mon papa qui conduit le pousse-pousse pour rentrer !
Une de mes grandes soeurs du centre !

 

 

share
Madine
octobre 16, 2017 at 21:23 Répondre

Bravo Suzie chérie, pour ton article !
Bravo pour tes apprentissages , et bravo pour avoir compris le malgache !
Je suis certaine que tu sauras bientôt lire et écrire .
Tu as eu beaucoup d’amies à Mitsiki , et les cheveux blonds comme les tiens font toujours sensation!
Ta maman a du te raconter que les personnes lui touchaient tout le temps les cheveux quand elle avait fait son long voyage en Asie !
Vos coiffures étaient très réussies!
Je pense à toi et t’embrasse très fort.

Sylvie Risoul
octobre 16, 2017 at 21:26 Répondre

Ce devait être impressionnant toutes ces nouvelles têtes et habitudes.le pousse pousse pour aller à l école , c était super-classe.tu tu es bien fait chouchoutée par les grandes! C’est bien de être la petite quelquefois!
La prière , il faut comprendre ce que ça veut dire . Le important ce n’est pas de répéter mais de comprendre.

Mayette
octobre 17, 2017 at 10:51 Répondre

Bravo Suzie, d’avoir su exprimer toutes impressions et sensations au fil de cette expérience incroyable qui te marquera sans doute pour longtemps. J’imagine que ça ne devait pas toujours être facile mais tu as su dompter tes émotions et aller à la rencontre de pleins de sourires, c’est formidable ! Tu peux être fière de toi.
Je t’embrasse fort

Mamou
octobre 17, 2017 at 21:10 Répondre

Ma Suzie d’amour moi aussi quand j’avais ton âge j’ai dû apprendre plein de prières que j’ai oubliées..mais tu me les apprendras l’an prochain ! Tu as bien profité de toutes ces belles amies et tu ne les oublieras pas malgré des prochaines rencontres ! Je t’envoie plein de gros bisous

claveria philippe chantal
octobre 18, 2017 at 16:42 Répondre

Bravo Suzie, je vais lire tes articles à Anouk, mais le mieux cela sera que tu lui racontes quand tu viendras à Laroin en vacances et moi je reecouterai….plein de bisous des Claveria

ARTICLE SUIVANT

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.